✨🌟💫 LA CONNEXION 💫🌟✨



⭐️ Quand tu te sens triste, assis-toi et tape tes jambes doucement au rythme des battements de ton cœur.


⭐️ Quand tu ne comprends plus rien, allume une chandelle ou fais bruler de l’encens pour te ramener clarté à l’âme.


⭐️ Quand tu as peur, entre en contact avec la nature, ferme les yeux et tu recevras la tranquillité qui émanera de ton essence.


⭐️ Quand tu es prise dans l’attachement irrationnel, parles-en au feu, notre maître transformateur d’état d’esprit.


⭐️ Quand tu te sens bloquée, parles-en à notre sœur eau, elle connait déjà les mouvements, le flux et ne s’arrête devant rien.


⭐️ Quand tu ressentiras l’envie de mourir,

parle à notre terre mère gaïa, elle sait comment raviver l’essence de la vie.


⭐️ Quand tes pensées ne s’arrêtent pas, porte attention à ta respiration, elle te ramènera au moment présent.


⭐️ Quand tu perdras ta connexion à toi même, parle avec ton soi supérieur, il te rappellera d’où tu viens. Mais ne te sens jamais seule belle âme.


⭐️ Même si on a parfois l’impression que nous sommes séparés les uns des autres, nous sommes accompagnés de la nature, des astres et des autres tout autour de nous qui eux aussi, sont enveloppés par cette couche qui ressemble à un corps humain.

Notre essence est profonde et vraie.

N’oublions pas ce feu Intérieur.

Connectons-nous à nous-même....💜


Le 5ème Soleil

Charline Beghin


La Source


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

« Créez une routine quotidienne de s'asseoir, de fermer les yeux et de chercher à ressentir l'amour. En d'autres termes, ressentez l'amour en vous souvenant de toutes les fois où vous l'avez ressenti

“ C'est très important, sais-tu, de s'aimer soi-même, car on ne peut donner que ce que l'on possède. Celui qui ne s'aime pas ne saura jamais vraiment aimer : il ne cessera de mendier l’attention et la

Je suis une très belle femme, d’une Beauté qui ne pâlit pas. Je l'ai méritée, découverte, libérée de la poussière, tel un Joyau, l’ai ramassée et faite briller. Pendant des années, je ne l'ai pas vue,