NOUS NE SOMMES PAS ICI POUR SAUVER LES AUTRES



Avec tout ce qui se passe encore, beaucoup d’entre nous aimerions pouvoir sauver le monde! À plus petite échelle et sur des plans bien différents, nous sommes nombreux à vouloir sauver notre conjoint, notre enfant, nos amis, face aux décisions qu’ils s’apprêtent à prendre, face à leur manière de gérer leur vie, face même à leur état d’esprit.


Nous prodiguons moults conseils, sûrement bien intentionnés mais rarement sollicités! Nous sommes inquiets pour ceux que nous aimons et sans le voir, nous endossons le rôle du sauveur, nous croyant ainsi investis de la mission de leur faire comprendre le gros bon sens, de les extirper d’une relation desséchée, de leur montrer comment se défendre face à un patron abusif, de leur enseigner comment se tenir debout, faire d’autres choix et tutti quanti.


Nous ne voyons pas que chaque fois que nous endossons le rôle du sauveur, nous laissons l’ego prendre les rênes de notre personnalité et nous nous positionnons en « être supérieur » aux autres en dépit, je le répète, de toutes les bonnes intentions qui nous animent, de tout l’Amour que nous mettons dans nos efforts, de toute notre expérience que nous faisons intervenir dans notre comportement, nos gestes et nos paroles.


Nous ne sommes pas ici sur terre pour sauver les autres. Nous sommes ici pour nous extirper nous-mêmes de ce triangle de Karpman et devenir ainsi une inspiration pour les autres. Nous sommes ici pour nous rappeler la Lumière que nous portons, la laisser resplendir de toute sa puissance et ainsi aider les autres à se rappeler qu’ils sont aussi porteurs de cette Lumière et de cette puissance.


Nous sommes ici pour nous libérer des carcans qui nous étouffent, dont celui du sauveur, afin d’être pleinement qui nous sommes, libérés de tous ces patterns que l’on nous a présentés comme étant des comportements idéaux, en oubliant de nous dire qu’ils sont aussi ceux qui nous font souffrir le plus.


Qui a envie d’être contrôlé par quelqu’un qui se croit supérieur? Car oui, en effet, jouer au sauveur c’est aussi un besoin de contrôler. C’est pour cette raison que l’ego aime tellement ce rôle qu’il l’endosse à la moindre occasion. Et quand on joue au saveur, on attire des victimes… et des bourreaux! Plus nous jouons au sauveur, plus nous attirons des gens qui ne se prennent pas en mains ou qui nous reprochent ce que nous avons tenté de faire pour eux. Au final, personne n’est gagnant, tout le monde y perd.


Nous ne sommes pas ici pour sauver les autres. Nous sommes ici pour les aimer, pour les accueillir tels qu’ils sont, pour marcher à leurs côtés, parfois devant, parfois derrière, selon nos aptitudes respectives. Nous sommes ici pour apprendre à aimer, apprendre à vivre et surtout pour découvrir ce que nous sommes, tellement plus que ce que nous croyons êtres. Laissons tomber notre cape de sauveur et le masque de l’ego et utilisons plutôt toute cette énergie à rayonner et à vivre en harmonie avec soi et avec les autres, sans chercher à sauver qui que ce soit. Nous sommes ici pour illuminer ce monde. Nous sommes ici pour Être. Pleinement.


Nous ne sommes pas ici pour sauver le monde. Nous sommes ici pour l’aimer.


www.dianegagnon.net/boutique

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

« Créez une routine quotidienne de s'asseoir, de fermer les yeux et de chercher à ressentir l'amour. En d'autres termes, ressentez l'amour en vous souvenant de toutes les fois où vous l'avez ressenti

“ C'est très important, sais-tu, de s'aimer soi-même, car on ne peut donner que ce que l'on possède. Celui qui ne s'aime pas ne saura jamais vraiment aimer : il ne cessera de mendier l’attention et la