top of page

Par un curieux hasard

— Je traverse une période étrange, où je me détache de beaucoup de choses. J’aimerai savoir ce que cela signifie. Avant j’étais un emploi, un couple, et je me rends compte que cela disparaît et je ne sais plus trop qui je suis… Je fais l’expérience du vide, et du rien.

— Tu fais l’expérience de la dilatation, qui est un des deux mouvement fondamentaux qui sous tend le vivant, avec la contraction.

Nous passons notre vie soumis au rythme de cet incessant mouvement, que nous observons partout dans la nature. Que ce soit le rythme des saisons, où le mouvement de la sève des plantes forme un incessant duo de contraction (hiver) et de dilatation (été) ; que ce soit notre coeur, ton cycle menstruel, lunaire, ou le champ magnétique terrestre. Tout procède d’une succession de dilatation et de contraction.

Chez nous la contraction représente la densification de l’ego, et notre identification à ce dernier, puis à des diplômes, une carrière, un statut, des idées. La dilatation, qui peut survenir plusieurs fois au cours d’une vie, peut prendre la forme d’un cheminement spirituel. C’est la désidentification progressive, et heureusement partielle, à l’ego. Nous réalisons que nous ne sommes pas seulement cela, et qu’au-delà de ce « programme » — cette « interface » de communication avec la réalité — réside un autre état d’être. Nous pouvons l’appeler « âme » ou simplement « Être ».

— Est-ce cela l’expérience du rien que je fais ? du vide ?

— L’expérience du rien ou du vide, quand elle est faite pleinement, à travers par exemple la méditation, permet d’accéder au tout. Si je ne suis plus rien, je peux tout être. S’offre alors à nous la possibilité d’un choix plus libre d’une nouvelle posture, identité, métier, perception, déconditionnée des éléments initiaux ayant généré la contraction identitaire, rigide. Celle qui pour toi est devenue trop douloureuse et a été amenée à craqueler sous la pression de l’intelligence du vivant qui se manifeste à travers les émotions, puis s’effondrer.

— Mais alors, cela mène à une nouvelle contraction ? Mais quelle direction prendre ?

— Bienvenue dans le cycle de la vie. Il t’appartient de choisir le nord magnétique de ta boussole qu’est l’intuition. C’est le début de l’expérience « spirituelle » de créativité pure qu’est cette existence quand nous parvenons à nous libérer, par cette dilatation, du conditionnement de nos traumatismes.

🙏 Stephan Schillinger©

📚 Extrait des livres « Par un Curieux Hasard » disponibles sur curieuxhasard.com/boutique

🥰 Stages & Curieuses Journées : curieuxhasard.com/retraites

📸 instagram.com/paruncurieuxhasard